Hommage à Maître Tamura

Saint-Gratien, le 18 Juillet 2010.

Tamura Sensei {JPEG}Comme vous le savez, Maître Tamura nous a quittés le vendredi 9 Juillet 2010. Nous avons eu le privilège de suivre son enseignement pendant de nombreuses années.
Les pratiquants qui suivaient Sensei lors des stages d’été ainsi que pour les stages mensuels et d’enseignants, sans parler des stages organisés à Bras, souhaitent continuer dans le sillon qu’il nous engageait à creuser.
Il n’est plus là physiquement mais il est dans nos cœurs.
Comme il nous le disait souvent, afin de progresser dans notre recherche, les aikidoka peuvent s’identifier à un Maître de leur choix. Ces paroles résonnent aujourd’hui avec force car, comment pratiquer sans revoir notre Sensei comme si il était à nos cotés.
Les qualificatifs sont insuffisants pour traduire cette suite d’instants présents qu’il nous faisait vivre lors de la pratique.
Il nous encourageait à travailler sans relâche sur nous même, non seulement afin de progresser dans notre Aikido, mais encore plus pour avancer sur notre chemin d’Homme.
A la question « à quoi sert-il de pratiquer l’Aïkido », il répondait « l’Aïkido sert à façonner un Homme au cœur droit ». Ce qui caractérise son enseignement c’est, qu’à toutes questions posées par les pratiquants d’Aïkido, les réponses étaient toujours incroyablement vivantes. Du point de détail, jusqu’à englober la totalité de l’humanité, cet homme rassemblait et unifiait.
Chaque élève pouvait ressentir la justesse des propos de Maître Tamura, qui vivait ses propres enseignements.
Agé de 76 ans, il continuait à travailler son corps aussi bien que son mental afin de se tenir à coté d’O Sensei et de se « présenter à lui en bon état » comme il le disait.

Par l’ensemble du travail accompli en France, Maître Tamura nous lègue un héritage précieux.
Nous souhaitons continuer à travailler dans la direction donnée avec l’ensemble de ses élèves (Chargés d’Enseignement Nationaux) les plus qualifiés et qui l’on suivit sans discontinuer.
Chacun reste libre de suivre la voie qui lui convient et nous respectons les choix qui peuvent différer des nôtres.
Pour notre part, dans notre Dojo de Saint Gratien, la détermination à suivre le chemin que nous indiquait Tamura Sensei reste intangible.
Nous invitons chaque pratiquant inscrit dans notre Dojo à continuer ce travail dans cette perspective et, ensemble, suivre la voie qu’il nous a tracée.
Toutes les questions peuvent être posées aux enseignants du Dojo. Une bibliothèque ainsi que des films sont à votre disposition afin de prendre connaissance des écrits ainsi que des nomenclatures techniques transmises par Sensei, par les autres élèves d’O Sensei ainsi que par les C.E.N de notre Fédération.

Nous allons organiser un ensemble de stages au sein du département (Val d’Oise) qui facilitera cette continuité de la transmission.
Des stages mensuels prolongeront l’enseignement dispensé au sein du Dojo.
Les intervenants seront, comme par le passé choisis par le lien qui les unit à Tamura Sensei.
Ce moyen de vivre notre discipline au travers les générations d’élèves les plus proches du Maître, lui-même si proche d’O Senseï, est ce qui nous apparaît comme le plus propice au développement et à la continuité de notre discipline.
Notre fédération s’organise actuellement afin de mettre sur pied les formations et les stages nationaux sur l’ensemble du territoire, nous y participerons activement.

Notre nouveau Dojo se construit au même moment ou notre Sensei quittait cette vie terrestre.
A défaut d’y voir un signe, c’est une symbolique illustrant bien le cycle de vie, la continuité qui est de notre responsabilité.
Nous nous efforcerons, au sein de ces nouveaux murs, de perpétrer notre discipline dans une salle portant le nom de « Tamura Sensei ».

Amicalement à tous.

Les enseignants du Dojo de Saint Gratien

Jean-Michel Bjai
Ek Chamroen